DES EXPERTS EN AGRONOMIE ET EN ENVIRONNEMENT A VOTRE SERVICE

   

 

    
Recherche sur le site   











FICHE TECHNIQUE

TEST D'ECOTOXICOLOGIE AQUATIQUE

TEST DAPHNIES 24 HEURES

Ce test est réalisé selon la norme FN EN 1506341 (1996).

  • Objectif

Évaluer la toxicité aiguë du produit testé pour la faune aquatique (micro-crustacés). Ce test permet de déterminer la concentration du produit testé qui, en 24 h, immobilise 50 % des daphnies mises en expérimentation
(concentration efficace initiale inhibitrice, CE 50i - 24 h).

  • Méthodologie

    • Organisme test : daphnies (Daphnia magna).

    • Conditions : contrôlées, à 200C

    • Doses testées : concentrations variables (jusqu'à 90%) de lixiviat du produit testé.

    • Durée du test: 24 h.

    • Paramètres mesurés : Immobilisations. La CE 50i - 24 h mesurée est déterminée par interpolation. La sensibilité du matériel biologique est contrôlée par un test au bichromate de potassium qui permet de calculer une valeur de CE 50i - 24 h corrigée tenant compte de l'état physiologique de la population de daphnies.

TEST ALGUES 72 HEURES

Ce test est effectué selon le protocole du projet de norme AFN0R T90-360

  • Objectif

Évaluer la toxicité chronique du produit testé pour la flore aquatique. Ce test permet de déterminer la concentration du produit testé inhibant à 50 % la croissance d'une algue d'eau douce.
 

  • Méthodologie

    • Organisme test : algues d'eau douce (Pseudokirchneriella subcapitata) en phase exponentielle de croissance.

    • Conditions: contrôlées, en agitation à 230C sous lumière blanche continue et en présence d'éléments nutritifs.

    • Doses testées : concentrations variables de lixiviat du produit testé, déterminées par un essai préliminaire conduit en 48 ou 72 h.

    • Durée du test : 72 h.

    • Paramètres mesurés : Inhibition de la croissance. Le comptage des algues se fait à l'aide de cellules d'hématimètres calibrées. La sensibilité de la souche algale est évaluée par des essais en présence de bichromate de potassium.

 

TEST DE GENOTOXICITE ( MUTATOX)

  • Objectif

Détecter la présence d'agents mutagènes dans le produit testé. Ce test mesure la fréquence d'apparition d'une mutation portant sur la bioluminescence d'une bactérie marine.

  • Méthodologie

    • Organisme test : souche mutante « noire » d'une bactérie marine (Vibrio fischert N 169).

    • Conditions : contrôlées, avec et sans activateur des systèmes de détoxification (l'utilisation d'un activateur permet d'approcher la réalité d'un organisme entier possédant de tels systèmes).

    • Doses testées : concentrations variables de lixiviat du produit testé.

    • Durée du test :72h.

    • Paramètres mesurés : La lumière émise par la bactérie est mesurée dans l'analyseur M 500 (modifié) après 16, 20 et 24 heures d'incubation.
      Les agents mutagènes suspectés sont détectés si l'intensité lumineuse est au moins deux fois supérieure a l'intensité lumineuse moyenne des témoins négatifs, et ce dans au moins deux concentrations successives différentes.
      La qualité de la souche est contrôlée à l'aide de témoins positifs.

    • Remarque importante : 
      La cytotoxicité d'un échantillon peut interférer avec les résultats de ce test, comme dans la plupart des tests de génotoxicité.
      Il est alors utile de faire précéder ce test par une étude de la toxicité aiguë du produit (par exemple test Daphnies 24 h ou Microtox) afin d'inclure dans le test de génotoxicité des concentrations pour lesquelles cet effet toxique ne s'exprime pas.
      En effet, la génotoxicité s'exprime souvent à des concentrations inférieures à celles qui entraînent un effet toxique aigu.

Demande de renseignements

 

Contactez nous !

Votre avis, vos attentes vis à vis de notre site Internet,
 nous intéressent ....  cliquez ici


©
Sadef - pôle d'Aspach
- Dernière mise à jour : septembre 2006