DES EXPERTS EN AGRONOMIE ET EN ENVIRONNEMENT A VOTRE SERVICE

   

 

    
Recherche sur le site   











FICHE TECHNIQUE

LA BIOMASSE MICROBIENNE DES SOLS

QUEL EST SON RÔLE DANS LE SOL ?

Des travaux ont été réalisés depuis de nombreuses années pour mieux comprendre le fonctionnement biologique des sols et l'impact des pratiques agricoles dans ce domaine. 
Les travaux de l'I.N.R.A. et particulièrement ceux de l'unité de Microbiologie du Sol de Dijon (21) se sont portés sur la mesure de l'activité biologique du sol (Chaussod, 1996). 

En effet, ce compartiment du sol, étudié depuis de nombreuses années, est le siège des bio transformations de nombreux éléments, tels que le carbone (Chaussod et al., 1986 et 1988) et l'azote (Hoffmann et al., 1997), qui ont un rôle majeur dans la fertilité des parcelles.
 Les organismes microscopiques composant la biomasse microbienne des sols participent notamment à la dégradation des composés organiques en éléments minéraux assimilables par les plantes.

Des travaux récents ont rappelé que les micro-organismes interviennent dans les caractéristiques d'agrégation des sols (Chantigny et al., 1997).

 

role_biomasse.jpg (48077 octets)

COMMENT LA MESURE T-ON ?

Les avancées de la recherche fondamentale ont permis d'élaborer des techniques fiables de mesures de la taille de la biomasse microbienne du sol. Ces techniques de laboratoire ne sont pas toutes simples et utilisables en routine.

Parmi ces méthodes, SADEF-Pôle d'Aspach a choisi de développer la méthode de dosage du carbone extrait de la biomasse microbienne : C-microbien.
Il est mesuré selon la méthode de " fumigation-Extraction. Cette méthode fut mise au point par Vance et al (1987) et adaptée par Wu et al (1990) pour des utilisations en routine.
Elle consiste à traiter le sol avec des vapeurs de chloroforme qui tuent la quasi-totalité des micro-organismes du sol. Leur contenu cellulaire se répand dans le sol et le carbone organique correspondant peut alors en être extrait et mesuré.
Cette mesure, largement développée en France par Rémi Chaussod (INRA Dijon) est techniquement simple à mettre en œuvre pour sa phase de fumigation et d'extraction et nécessite un appareillage spécifique pour le dosage du carbone soluble des extraits.
De plus les résultats sont précis, fiables et répétables.

INTERET DE CETTE MESURE POUR UN SOL ?

D'après les travaux présenté par le Professeur Filip lors du congrès international de science du sol, la taille de la biomasse microbienne est l'un des paramètres biologiques les plus sensibles mesurés dans les sols.

La biomasse microbienne change dès que son environnement change. Donc, dans un sol agricole, chaque changement dans la gestion agronomique des parcelle aura un impact sur la biomasse microbienne. En d'autres termes, mesurer la biomasse microbienne des sols, permet de vérifier l'influence des pratiques agricoles sur le fonctionnement biologique des sols.

Des études ont montré des changements dans la biomasse du sol suite :

  • à des changements de systèmes culturaux (Hoffmann et al., 1997 ; Hu et al., 1997 ; Ritz et al., 1997 ; Staben et al., 1997 ; Salinas-Garcia et al., 1997 ; Moyano et al., 1989),

  • à des fertilisations (McCarty & Meisinger, 1997 ; Salinas-Garcia et al.,   1997 ; Nohrstedt et al., 1997 ; Wanner et al., 1997),

  • à des changement de pH (Wanner et al., 1997),

  • à des pollutions (Harden et al., 1993)

  • à des stress (sécheresse...) (Garcia et al., 1997a et b).

interet_biomasse.jpg (61320 octets)


Demande de renseignements

Impact pratiques agricoles ] Impact des industries sur l'environnement ] Expertises analytiques des sols ] IPAS ] [ La biomasse microbienne des sols. ] Equilibre Organique d'un Sol ] Vie et fertilité ] Ferti terroir ]

 

Contactez nous !

Votre avis, vos attentes vis à vis de notre site Internet,
 nous intéressent ....  cliquez ici


©
Sadef - pôle d'Aspach
- Dernière mise à jour : septembre 2006